Un salaire moindre contre des voyages d’affaires plus fréquents ?

Ennuyeux, les voyages d’affaires? Pas si on en juge d’après les résultats d’une récente étude de Booking.com Business. Selon celle-ci, en effet, les voyages d’affaires sont perçus si positivement, qu’un grand nombre d’employés se disent prêts à accepter un salaire inférieur en échange de voyages d’affaires plus fréquents!

« Les voyages d’affaires ne sont plus considérés comme du temps perdu ou une contrainte professionnelle, mais plutôt comme autant d’opportunités d’élargir ses horizons, de trouver de nouvelles sources d’inspiration et d’évoluer dans sa carrière », commente Ripsy Bandourian, directrice du développement Produits pour Booking.com Business.

En France, pas moins du quart des employés seraient ainsi disposés à accepter un moindre salaire. Booking.com Business en tire la conclusion que les sociétés ont tout intérêt à prendre en compte les attentes de la nouvelle génération de voyageurs d’affaires. « Les managers sous-estiment parfois l’importance des déplacements professionnels lors de la négociation du salaire. Or, cet aspect du poste peut être déterminant pour certaines personnes », affirme l’entreprise qui se présente comme le leader mondial des réservations en ligne.

egenciaBLEISURE…

L’étude démontre aussi que la frontière entre affaires et loisirs est de plus en plus atténuée pour les employés.

Ainsi, 49 % des voyageurs d’affaires interrogés ont prolongé leurs déplacements professionnels dans une autre ville ou un autre pays au cours des 12 derniers mois, et que 27 % d’entre eux ont l’intention de renouveler l’expérience en 2017.

« Cette nouvelle génération qui travaille sur des ordinateurs portables avec un café à la main, est de plus en plus mobile, dans tous les sens du terme : à la fois adepte des appareils mobiles et flexible dans ses projets de voyage, elle cherche toujours à conjuguer affaires et loisirs, un phénomène bien résumé par le terme anglais bleisure », ajoute Mme Bandourian.

DESTINATIONS TENDANCE

Par ailleurs, Booking.com Business a également identifié les 10 destinations les plus plébiscitées par « ces employés qui ne tiennent pas en place ». Londres, Paris et Francfort figurent au palmarès en compagnie de Prague, Budapest et Canton. Il semble aller de soi que plusieurs voyageurs d’affaires envisageront de prolonger leur séjour professionnel pour explorer ces villes.

la tour eiffel IICela dit, Booking.com Business a aussi constaté que les « temps morts » constituent un gros inconvénient pour les voyageurs d’affaires et que, souhaitant pratiquer autant d’activités que possible lorsqu’ils visitent une nouvelle ville, ils cherchent à réduire au maximum la durée de leurs trajets pour pouvoir profiter au maximum de leur temps libre.

Selon Booking.com Business, les voyageurs d’affaires d’aujourd’hui ont davantage tendance à réserver ou modifier leur séjour au dernier moment. « Les entreprises doivent faire preuve de flexibilité pour répondre aux attentes de la nouvelle génération de voyageurs d’affaires, en leur permettant de découvrir des destinations, d’utiliser les technologies et applications actuelles et de séjourner dans des hébergements atypiques comme des villas ou chez l’habitant », recommande Ripsy Bandourian.

« Les procédures en termes de déplacements doivent être adaptées en conséquence, les sociétés ont tout intérêt à laisser leurs salariés planifier, réserver et gérer eux-mêmes leurs propres réservations. Les retombées en termes de satisfaction des employés ne peuvent qu’être positives et l’attractivité de l’entreprise auprès des candidats potentiels sera également améliorée », conclut-elle.

 

Top 10 des destinations d’affaires en plein essor

1

Shanghaï

6

Budapest

2

Tokyo

7

Singapour

3

Bangkok

8

Hong Kong

4

Canton

9

Prague

5

New York

10

Amsterdam

 

Les 5 aéroports d’affaires avec le temps de trajet le plus court jusqu’au centre-ville

1

Aéroport de Singapour Changi – Singapour

46 minutes

2

Aéroport de Munich-Franz-Josef Strauss – Allemagne

47 minutes

3

Aéroport de Bangkok-Suvarnabhumi – Thaïlande

54 minutes

4

Aéroport Adolfo-Suárez de Madrid-Barajas – Espagne

57 minutes

5

Aéroport de Berlin-Tegel – Allemagne

58 minutes

 

logo_tourismeplus

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE