Une nouvelle destination dans l’incertitude : la Gambie

Jusqu’il y a peu, la Gambie était une destination en vogue, sûre, pas trop lointaine. Hélas, les choses pourraient bien changer.

Et toujours pour les mêmes raisons…

Comme c’est souvent le cas dans les pays de l’Afrique Centrale, les hommes au pouvoir ont du mal à quitter les fonctions suprêmes. Le président gambien, Yahya Jammeh, élu depuis 1994, n’accepte pas le verdict des urnes qui le destitue.

Il vient donc de déclarer l’état d’urgence, quelques jours avant la fin de son mandat. Le Maroc a bien tenté une médiation, ainsi que la Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest, mais sans succès.

On invite les expat’s ainsi que les hommes d’affaires à être prudents ; on peut donc supposer que cette prudence est de mise aussi pour les touristes.

Dernières nouvelles

Le ministère des Affaires Étrangères belge vient de diffuser un avis : « Tous les voyages non essentiels vers la Gambie sont momentanément déconseillés ». (http://bit.ly/2j699W5)

Et d’autre part, l’opérateur TUI a affrété hier (mercredi) un vol pour rapatrier ses 225 clients qui étaient dans le pays et suspend ses vols jusqu’au 31/01. Les personnes qui devaient partir en Gambie, peuvent modifier ou annuler sans frais leur réservation jusqu’au 31 janvier.

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE