Diversifiés, Les Voyages Leonard investissent dans l’innovation

En franchissant en 2016 la barre des 32 M€ de chiffre d’affaires, les Voyages Léonard n’ont jamais engrangé autant de réservations qu’au cours de leur 70ème année d’existence. Leur « salon des vacances », organisé ce week-end, marque le début d’une nouvelle saison, qui s’annonce encore plus flamboyante.

Après une année 2015 plutôt morose, Léonard a progressé l’an dernier de 4 %, peu impacté, en fait, par les attentats et le climat sécuritaire. Mais le vrai « décollage » des chiffres date en fait de 2012, après l’année qui a marqué le début de la crise financière, mais qui vit aussi la vieille entreprise familiale de Verviers passer dans le giron du Luxembourgeois Sales-Lentz et… débuter ses activités à Charleroi, après la mise en place d’une navette à destination de l’aéroport carolo.

leo1Un million de transferts annuels

Aujourd’hui, exploité sous la marque Flibco, ce service au départ ou à destination notamment de Bruxelles, Charleroi, Lille et Luxembourg, assure annuellement les transferts de plus d’un million de passagers, dixit Jean-François Dufour (photo), directeur général de la société.

Une activité stable, qui permet l’autocariste d’être moins dépendant de la demande, d’autant que la base hennuyère de Ryanair voit se multiplier les destinations desservies.

leo4Un regain d’intérêt

Cette diversification de ses activités s’accompagne d’un regain d’intérêt pour l’autocar, soutenu par de nouveaux investissements dans des véhicules toujours plus modernes et plus confortables ! 98 % de ceux-ci ont moins de six ans, et 65 % moins de trois.

Moins polluants, aussi : tous les cars sont aux normes européennes 5 et 6, ce qui ne dira rien aux profanes, mais s’avère indispensable dans la conquête des marchés publics… et pourrait peut-être même permettre à Léonard d’être autorisé à circuler dans Paris. Où la société a fêté, l’an dernier, au Paradis Latin, ses 70 ans d’existence.

Une foule de nouveautés

Le matériel n’est pas seul à être innovant, la production aussi. Cette année, Les Voyages Léonard proposent 64 nouveautés dans sa brochure « Circuits », dont les Abruzzes et les Marches, en Italie, mais aussi à Moscou, en Irlande, etc.

leo3 Une dizaine de destinations sont proposées sans supplément aux clients voyageant seuls. Une nouvelle gamme de voyages insolites, proposés dans une nouvelle brochure, « Secrets », qui suggère des territoires surprenants ou méconnus, des séjours dans des châteaux et palais marqués par des siècles d’histoire, etc.

Enfin, la Privilège class fait peau neuve, avec un vaste espace entièrement relooké : fauteuils en cuir avec inclinaison optimale, espacement d’un mètre en les sièges, prise de courant et USB, wifi gratuit à bord des véhicules à destination d’Espagne et d’Italie.

Les jeunes aussi !

Si les seniors, cœur de cible de l’autocariste, enregistrent la plus forte progression (62 %) de la fréquentation de son site web, il est étonnant de constater que la clientèle des 18 à 34 ans enregistre, elle, une progression de près de 55 % ! Une clientèle jeune, séduite par les destinations Paris, Londres et les parcs d’attraction ainsi que par des circuits courts. Enfin, avec une belle augmentation du trafic en provenance de Facebook, Léonard, dont le site est par ailleurs adapté à tous les supports, est désormais présent sur les réseaux sociaux.

leo2Rendez-vous ce week-end à Barchon !

Outre ses quatre agences de Verviers, Liège, Barchon et Charleroi, Léonard commercialise ses produits à travers quelque 600 agences de voyage dans toute la Wallonie, principalement son activité de tour operating, qui génère quelque 35.000 clients.

Près d’un quart d’entre eux — on y attend 8.000 participants ! — sont attendus ce week-end à Barchon pour rencontrer une centaine d’exposants, hôteliers surtout, à l’occasion de la… 18ème édition de son Salon des Vacances. Des navettes (gratuites) sont organisées au départ des gares de Liège et Verviers, et un « voyage » d’une journée a aussi été organisé au départ de Charleroi.

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE