Singapore Airlines se libère …

Que se passe-t-il chez Singapore Airlines ? Non seulement, il renforce leur compagnie low-cost mais ils ont décidé de desservir des destinations hors de Singapour.

L’utilisation de la cinquième liberté …kézako ?

Il existe en fait neuf libertés dans le domaine aérien dont cinq sont reconnues sur le plan international. La cinquième liberté, c’est le droit accordé par un Etat à un autre de débarquer et d’embarquer, dans le territoire du premier Etat du trafic en provenance ou à destination d’un État tiers.

Exemple Lufthansa embarque des passagers à Paris sur un vol au départ de Francfort à destination de New-York. Bon cet exemple est fictif car il y a déjà beaucoup de compagnies aériennes qui desservent New York au départ de Paris.

Et les autres libertés aériennes

– le droit pour un transporteur d’un État de survoler le territoire d’un autre Etat sans y atterrir.

– le droit pour un transporteur d’un État d’atterrir dans un autre Etat pour des raisons non commerciales, comme la maintenance ou le ravitaillement en carburant, durant un vol vers un Etat tiers.

– le droit de débarquer dans un État tiers des passagers embarqués dans l’Etat dont l’aéronef a la nationalité. Exemple : Brussels Airlines débarque à Lisbonne des passagers en provenance de Bruxelles.

– et enfin le droit d’embarquer dans un État tiers des passagers à destination de l’Etat dont l’aéronef a la nationalité. Exemple : Brussels Airlines embarque à Lisbonne des passagers à destination de Bruxelles.

Tout cela vous parait logique mais il fallait bien que les états et les compagnies aériennes aient un minimum de règlement venant d’un traité international. On pourrait ajouter quatre droits supplémentaires, mais ils ne sont pas reconnus par tous les états.

Singapour a lancé des vols au départ de Grande Bretagne vers les US

Singapore Airlines a lancé de nouveaux vols entre Manchester et Houston. Le transporteur opère cet axe cinq fois par semaine avec un Boeing 777-300ER. La compagnie utilise dans ce cas la 5ème liberté qui lui a été accordée par la Grande Bretagne.

Singapore Airlines a annoncé un autre axe au départ de Moscou

Singapore Airlines va opérer des vols hebdomadaires entre Moscou, et Stockholm, à partir du 30 mai 2017. Il s’agit d’une continuation de leur vol existant entre Singapour et Moscou. Mais les passagers pourront réserver un billet entre Moscou et Stockholm s’ils le veulent.

Le vol entre Moscou et Stockholm est relativement court

Le vol de Moscou à Stockholm couvre une distance d’environ 1200 km, avec un temps de vol d’environ 2 heures. Le vol sera exploité en utilisant le nouvel Airbus A350-900, avec 253 sièges, dont 42 sièges en classe affaire, 24 premium, et 187 sièges en classe économique. Le vol sera réalisé en code-share avec SAS.

L’utilisation de la cinquième liberté n’est pas nouvelle. Mais, il faut reconnaître que ces vols sont rarement bien remplis. Le partenariat avec SAS peut améliorer sûrement le remplissage de l’appareil.

Malgré des résultats financiers mitigés dus à une forte concurrence des compagnies du Golfe, Singapore Airlines va tenter de rattraper le temps perdu.

 

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE