La vente d’Alitalia pourrait être conclue d’ici un mois a déclaré Graziano Delrio, le ministre des Transports italien. Selon lui, la compagnie aérienne, placée sous la tutelle de l’État aurait reçu des « offres intéressantes ».

Interrogé à l’issue d’une réunion à Bruxelles sur un éventuel report de la vente après les élections législatives (prévues en mai 2018), le ministre a répondu à l’AFP qu’« avec un peu de chance, (la vente) pourrait même être conclue dans les trois à quatre prochaines semaines. Cela dépend de l’évolution des négociations, qui avancent jour après jour. »

Sept offres officiellement déposées

« Nous sommes en train d’évaluer toutes les propositions parce que les vraies offres sont en train d’arriver ces jours-ci », avec des « propositions intéressantes de développement et pas seulement des restructurations violentes », a précisé Graziano Delrio.

Selon lui, les contacts avec la compagnie allemande Lufthansa étaient « sérieux ». Pourtant, il y a 15 jours, le même ministre jugeait insuffisante l’offre de la compagnie allemande. Elle a du évoluer, ou le gouvernement italien a baissé ses prétentions ? Outre Lufthansa, six autres offres ont été officiellement déposées pour la reprise d’Alitalia, dont notamment celles de la low-cost EasyJet ou encore Cerberus Capital Management, un fonds américain… Réponse bientôt ?

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE