« Alexa, assure-moi ! »

Voilà comment en trois mots simples, Amazon, le géant de l’e-commerce démontre qu’il n’a pas fini de chambouler le secteur économique, en permettant de souscrire un contrat d’assurance-vie via Alexa, son enceinte vocale.

Depuis cette semaine, un assureur allemand permet à ses clients de contracter une assurance-vie via Alexa, l’assistant vocal d’Amazon.

Alexa, c’est cette fameuse petite enceinte qui trône au milieu du salon et auprès de laquelle vous pouvez donner des ordres pour diminuer la lumière, augmenter la température ou baisser les stores. Et voilà que cette enceinte connectée pourra désormais nous souscrire un contrat d’assurance…

Pour le moment l’assureur allemand en question démarre avec un produit simple et intéressant pour le grand public : à savoir, contracter une assurance maladie pour les voyages à l’étranger. Mais ce même assureur voudrait rapidement élargir la gamme proposée à d’autres produits d’assurance.

A priori, on pourrait se dire que c’est un gadget, que personne, ou presque, ne va souscrire une assurance via une enceinte connectée, mais ce n’est pas ce que pense l’assureur qui s’est associé à Amazon. Il rappelle à mes confrères des Echos que même si le nombre d’utilisateurs est encore faible, il faut se souvenir qu’il y a dix ans, le téléphone mobile le plus vendu sur le marché était Nokia !

Ce que cet assureur veut dire par là, c’est que tout va très vite aujourd’hui et qu’il n’y a aucune raison que le secteur de l’assurance ne soit pas lui aussi impacté par le numérique.

« L’assurance, elle aussi, sera chamboulée par les fameux GAFA, les Google, Apple, Facebook et autres Amazon »

C’est vrai qu’Amazon avance à petits pas, mais avance quand même. En Allemagne, on peut donc souscrire à un contrat d’assurance via l’enceinte vocale Alexa d’Amazon. En France, Amazon a également signé un partenariat avec l’assureur Aviva pour pouvoir payer son contrat d’assurance avec Amazon Pay.

En Grande-Bretagne, le géant américain de l’e-commerce propose des extensions de garanties au moment de la commande d’un smartphone ou d’un produit électronique. Aux Etats-Unis, Amazon va commercialiser des assurances-santé… Tout cela pour dire quoi ? Mais que l’assurance, elle aussi, sera chamboulée par les fameux GAFA, les Google, Apple, Facebook et autres Amazon.

Au début, Les Echos ont raison de rappeler que cela va démarrer avec des produits simples comme les assurances-voyages, les assurances vols ou smartphones cassés, mais Amazon l’a déjà démontré par le passé : l’entreprise observe, teste un marché par petites touches, et puis, hop, c’est le rouleau compresseur qui se met en marche.

Les assureurs le savent bien, ils sont aussi dans le collimateur des géants du Net et ce n’est pas rassurant pour eux car ils devront se réinventer.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE