Airbnb ne fait pas cavalier seul…

Chaque jour se créé une nouvelle start-up dans l’économie de partage. Que ce soit pour trouver un dépanneur, une voiture avec chauffeur, une place de parking, un appartement ou une maison de vacances … « L’homo erectus » a trouvé une solution pour les « equus caballus ».

La plus belle conquête de l’homme

« Considéré comme la plus noble conquête de l’Homme, présent dans les mythes, les religions, les encyclopédies et toutes les formes d’art, le cheval est, de tous les animaux, celui qui a le plus marqué l’histoire et les progrès de l’humanité. Des métiers sont liés à son entretien, son commerce et à des activités sportives, hippiques et équestres. Dans la plupart des pays développés, le cheval est désormais monté pour le loisir ou le sport ». Il mérite toute notre attention. Non ?

Les chevaux ont besoin de repos

Les chevaux qui concourent à des niveaux élevés ont besoin de repos entre les événements, mais contrairement aux voyageurs, les options pour le logement de nuit peuvent être pauvres pour nos amis les « equus caballus ».

Si les riches propriétaires ne sont pas gênés, les autres doivent trouver des granges où ils peuvent louer des stalles pour leurs chevaux. Jusqu’à récemment, trouver un logement convenable dépendait largement du bouche à oreille.

Une solution à la « Airbnb »

Une plateforme en ligne semblable à Airbnb aide les propriétaires de chevaux à trouver des granges et des étals près de leurs prochaines compétitions. Staller.com a été lancée en Floride il y a quelques années mais a bénéficié d’un développement récent.

Comme Airbnb, HomeAway et d’autres plates-formes de location à court terme, Staller.com permet aux propriétaires de fermes de lister les photos de leurs granges, étables et centres de formation ainsi que des descriptions détaillées et des prix.

Pour le moment aux États-Unis

Selon les statistiques de 2015, il y aurait 9,2 millions de chevaux aux États-Unis. Les fondateurs de Staller.com, Pablo Jimenez et Arturo Ferrando, ont grandi dans l’équitation. Ils ont bénéficié de financements car le marché est gigantesque.

Ils ont des offres sur Wellington où des milliers de chevaux du monde entier viennent à là pour les 12 semaines de compétitions. Cela n’inclut pas tous les autres chevaux qui viennent au sud de la Floride pendant l’hiver, et qui ont besoin d’étables. Le prix varie de 30 à 50$ la nuit.

Mais pourquoi les agences ne pourraient pas louer des étables en complément de nuits d’hôtels ? Avez-vous eu ce genre d’expérience ? Dans ce cas, n’hésitez pas à nous envoyer un petit mot !

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE