Airbnb dévoile ce qui rend les Français heureux au travail

Alors que 41% des Français se déclarent insatisfaits par leur emploi, Airbnb for Work les a sondés sur les moyens d’améliorer le bien-être au travail et, surprise, les solutions évoquées ne sont pas forcément les plus coûteuses ou les plus compliquées.

Ils sont ceux qui travaillent le moins d’heures (64% des Français travaillent plus de 36 heures par semaine, contre une moyenne mondiale de 76%), et pourtant les salariés français ont le moral en berne. Ils sont 59% seulement à se déclarer heureux au travail – le chiffre le moins élevé du sondage* (l’Allemagne et les Etats-Unis caracolent en tête avec 68%). Ils sont également les moins nombreux à se reconnaître “optimistes pour l’année à venir au travail” (71% contre 80% pour la moyenne internationale).

Alors qu’est-ce qui pêche? Il faut plutôt aller chercher du côté de la flexibilité de l’environnement de travail, et des avantages proposés par les entreprises.

Un environnement de travail encore assez figé

32% des actifs français travaillent encore dans un bureau individuel (le chiffre le plus élevé à l’international) et ils y associent une forme de reconnaissance. Un autre tiers travaille dans des bureaux mixtes (bureaux privés / open spaces) et un dernier tiers dans des bureaux partagés avec d’autres collègues.

Et si quand on les interroge sur leur environnement de travail préféré, les Français répondent majoritairement les locaux de l’entreprise (47%), un quart d’entre eux y préfèrent désormais… leur propre maison (26%). 18% jettent leur dévolu sur les espaces de co-working, une proportion non-négligeable, mais la plus faible comparée à celles des autres pays.

Mais lorsqu’on regarde par ailleurs la satisfaction apportée par chacun des lieux de travail, retournement de situation : le télétravail satisfait 69% des Français, quand le “bureau” tombe à 58%.

Un premier levier pour les entreprises consisterait donc à assouplir l’accès au télétravail, car plus d’un Français sur deux (60%) ne le pratique jamais. L’étude montre que le niveau de satisfaction maximum culmine à 2 jours de télétravail par semaine.

Des bénéfices à développer

Le sondage s’intéresse également aux bénéfices auxquels les actifs ont accès au travail. Les Français arrivent derniers derrière les Américains, Canadiens, Anglais, Allemands, Australiens, et Indiens pour ces 5 avantages:

  • Evénements de cohésion d’équipe (19%)
  • Accès à des lieux de travail flexibles (16%)
  • Opportunités de networking (11%)
  • Programme d’accompagnement pour la fertilité (3%)
  • Possibilité d’amener son animal de compagnie au travail (3%)

Ils sont également dans le peloton de queue pour les avantages suivants:

  • Horaires de travail flexibles (36%)
  • Possibilité de télétravail (25%)
  • Opportunités de voyages professionnels (18%)

Alors au final, que devraient développer davantage les entreprises françaises?  Voici le top 5 des avantages qui développent le bonheur au travail:

  • Horaires de travail flexibles (65%)
  • Possibilité de télétravail (52%)
  • Opportunités de voyages professionnels (47%)
  • Accès à une salle de sport ou des programmes d’abonnement sportifs (34%)
  • Événements de cohésion d’équipe (33%)

Le nombre de voyages professionnels réservés par les voyageurs français sur Airbnb a été multiplié par 2 l’an dernier. Avec les logements adaptés aux déplacements professionnels, les employés peuvent obtenir de nouvelles opportunités de voyages professionnels, tout en se sentant “comme à la maison”.

Et en septembre 2018, l’offre Airbnb for Work s’est enrichie pour proposer désormais des Expériences Airbnb pour les “team building” et des logements Airbnb pour les séminaires et les réunions d’équipe. Des offres qui vont dans le sens des nouvelles attentes des salariés français.

*Sondage Ipsos réalisé du 8 au 26 novembre 2018 pour le compte d’Airbnb. Pour l’enquête, un échantillon de 3 324 adultes âgés de 21 ans et plus provenant des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne, de l’Australie et de l’Inde a été interrogé en ligne, dans la ou les langues locales de chaque pays. Pour être admissibles à l’enquête, les répondants devaient être âgés d’au moins 21 ans, avoir un emploi à temps plein ou à temps partiel ou être travailleurs autonomes, et travailler dans un bureau au moins occasionnellement. La précision des enquêtes en ligne d’Ipsos est mesurée à l’aide d’un intervalle de crédibilité. Dans ce cas, l’intervalle de crédibilité du sondage est de ± 1,9 point de pourcentage pour tous les répondants et de ± 5,0 points de pourcentage pour les répondants de chaque marché.

En savoir plus sur: bonheur au travail, sondage, voyages d’affaires

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse