Air Belgium renonce à sa liaison de Hong Kong

Mais continue son développement...

Dans un communiqué reçu ce jeudi après-midi, Air Belgium annonce qu’elle ne reprendra pas sa liaison régulière entre Bruxelles-Charleroi et Hong Kong, initialement prévue le 31 mars prochain. Mais maintient ses projets de développement vers la Chine… et le continent américain ! Le voici reproduit en intégralité…

Une décision difficile, mais raisonnable au vu du climat économique actuel

Air Belgium tient tout d’abord à s’excuser auprès des passagers qui avaient effectué une réservation. Ceux-ci sont contactés directement et le processus de remboursement intégral des billets est initié.

 Niky Terzakis, CEO d’Air Belgium : « Les conditions économiques et techniques ne sont pas réunies pour reprendre cette liaison de manière pérenne. C’est une décision que nous regrettons, mais le succès de notre entreprise passe aussi par des choix difficiles qui sont essentiels au développement de notre compagnie et à la préservation de ses emplois. »

La Chine continentale, une priorité et le continent Américain en vue

Air Belgium vole actuellement pour le compte d’autres compagnies. Une activité qui connait un réel succès et permet à l’entreprise d’être reconnue pour la qualité de ses services, sa fiabilité, son agilité et sa flexibilité. Air Belgium a accru ses activités ainsi que le recrutement de personnel.

A ce sujet, la compagnie compte aujourd’hui 248 équivalents temps plein, contre 176 en octobre dernier et continue de recruter chaque semaine. En outre Air Belgium aura transporté avant la fin de ce mois plus de 200,000 passagers.

En ce qui concerne le développement de ses propres lignes, Air Belgium se prépare à desservir 2 destinations en Chine continentale dès cet été au départ de Bruxelles-Charleroi.

La compagnie finalise également ses plans à destination du continent américain pour la saison d’hiver 2019. A ce titre, Air Belgium a obtenu les permis et accès nécessaires auprès des diverses autorités américaines et canadiennes.

Ces nouvelles destinations et projets de développement feront l’objet de communications ultérieures.

Fin du communiqué… Mais nous enquêtons !

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE