Aeroflot pourrait ne plus desservir les USA

L’empoisonnement (présumé) de l’ancien agent double russe Sergei Skripali et de sa fille Yulia à Salisbury, au Royaume-Uni, le 7 mars, a provoqué une vague de mesures de rétorsion de la part des États-Unis ainsi que d’autres pays. L’expulsion de diplomates rend difficile le travail des consulats. Les conséquences sont inattendues….

Des visas plus longs ou refusés

Les expulsions de diplomates provoquent des difficultés à obtenir des visas rapidement. Ces décisions sont les plus dures depuis la « guerre froide ». Les Etats-Unis pourraient prendre plus d’un mois pour délivrer des visas, selon des observateurs russes.

Deux danseurs de ballet du Bolchoï se seraient vu refuser un visa pour se produire à New York. On peut être surpris qu’un pays refuse des visas à la première ballerine russe Olga Smirnova et au danseur soliste Jacopo Tissi, qui devaient se produire lors d’un gala.

Aeroflot ferait également les frais de ces restrictions

La compagnie aérienne russe pourrait être contrainte de réduire, voire stopper ses vols directs vers les États-Unis.

Il semblerait que les équipages soient confrontés à des difficultés croissantes pour obtenir un visa américain. Aeroflot a fait appel aux ministères russes des Affaires étrangères et des Transports pour obtenir de l’aide après que les équipages n’ont pas reçu de visas.

D’autres raisons peuvent inciter les décisions d’Aeroflot

Aeroflot dessert actuellement Los Angeles, Miami, New York et Washington. Compte tenu du nombre de vols, il ne serait pas déraisonnable de réduire les fréquences ou de supprimer des escales américaines. Le consulat américain à Moscou a confirmé à un journal russe que les retards dans la délivrance de visas pour le personnel navigant pilotes étaient dus au manque de personnel.

Aeroflot est une compagnie aérienne appréciée

Nombreux sont les voyageurs qui louent les services à bord des avions de la compagnie russe sur leurs lignes internationales.

Aeroflot utilise notamment des Boeing et des Airbus. Au 1er avril 2018, Aeroflot comptait 232 avions de passagers et l’âge moyen d’un avion était de 4,1 ans.

La réputation de la compagnie s’améliore chaque année mais ce sont ceux qui ont déjà volé sur Aeroflot qui assure les qualités de la compagnie aérienne russe.

Notre ami David Sprecher qui emprunte Aeroflot régulièrement est un des plus fervents admirateurs du service à bord. Il faut également rappeler que la compagnie fait partie de l’alliance Skyteam.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse