Adieu l’EURO 2020 pour la Belgique

Incroyable mais vrai, chaque parti politique confondu et politicien  à l’unisson étaient d’accord sur un point : « C’est pas à cause  de moi , c’est l’autre ! ».

Quelle tristesse, quelle honte, quelle gabegie, quelle incapacité.

Les mots me manquent, et en plus ils oseraient presque dire : « Ce n’est pas grave, nous poursuivons nos efforts pour la construction du nouveau stade ».

Comme si de rien n’était

Heureusement qu’avec le décès de Johnny les journaux  ont  du pain  sur la planche, quel dérivatif miraculeux pour faire oublier l’impardonnable. Car dans ce dossier, il y a de l’impardonnable politique belge.

Non seulement l’image de la Belgique est profondément écornée, nos dirigeants ont été incapables de mener ce projet à bon port, et Bruxelles, capitale de l’Europe , avec  une équipe de Diables Rouges  éblouissante, n’accueillera même pas un seul match du prochain EURO.

On passe surtout sous silence, les importantes retombées économiques  que ces matches allaient apporter. Des dizaines de milliers de nuitées d’hôtel et de repas dans nos restaurants, sans compter les souvenirs, les chocolats, les bières, et même les visites et excursions parce que touts les supporters de foot ne sont pas que des béotiens.

Mais c’est pas grave, si on en croit les politiques, tout va s’arranger. On peut se passer de cet EURO, notre Tourisme se porte très bien. Cette hypocrisie, ces mensonges,  cet irrespect envers les électeurs (2019 n’est pas loin), se  doivent d’ être sanctionnés par les urnes.

Trop c’est trop, te veel  is te veel.

Un Bruxellois dégoûté.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE