12 millions de plus pour le tourisme français

Près de 70 campagnes de promotion de la France vont être menées dans 16 pays par Atout France dans les prochaines semaines, le pays ambitionnant d’atteindre d’ici 2020 les 100 millions de visiteurs étrangers, contre quelque 89 millions en 2017.

Cet objectif avait déjà été fixé en 2016 par Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères de François Hollande (v. PagTour du 5 septembre 2016). Mais pour faire venir 100 millions de personnes, il faut un budget de 100 M€. Alors, tout le monde s’y met.

Douze millions supplémentaires ont été trouvés cette semaine : aux côtés de l’État, qui contribuera à hauteur de 4 M€, de nouveaux contrats avec des collectivités régionales et des partenaires institutionnels vont apporter 2,7 M€, et treize entreprises se sont engagées à hauteur de 5,3 M€.

Le Club des Treize

Cette collaboration se fera à travers des partenariats noués avec Atout France, l’agence chargée du développement touristique de l’Hexagone. Du côté des partenaires institutionnels figurent notamment les Comités régionaux du tourisme d’Ile-de-France, de la Côte d’Azur et de Bretagne.

Du côté des entreprises, on trouve Expedia, Air France, Brittany Ferries, Easyjet, Thalys, Alleo — offre de transport franco-allemande, filiale commune de la SNCF et de la Deutsche Bahn —, Air Corsica, AccorHotels, Louvre Hotels Group, le Club Med, Trainline, Rail Europe et Pierre et Vacances.

Expedia, dont le PDG, Mark Okerstrom, a été reçu jeudi dernier au Quai d’Orsay, contribuera pour sa part dès cet été à huit campagnes de communication en direction des marchés allemands, britanniques et américains, et apportera les deux tiers des 3,4 millions d’euros nécessaires.

[Avec BFM Business]

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE